Lettre d'info

Lettre d'information n°1

Janvier 2019

Bonjour à toutes et à tous,

Nous sommes heureux de vous faire parvenir la première lettre d’information de l’association Les Greniers d’Abondance, ainsi que nos meilleurs vœux pour l’année 2019 !

Les vœux sont souvent l’occasion, pour ceux qui s’y prêtent, de revenir sur quelques évènements marquants de l’année écoulée, et pour ceux qui les reçoivent, de bailler un coup en lisant fébrilement la liste (identique depuis 30 ans) des grands défis à relever pour l’entreprise/la société/l’humanité.

//SPOILER// Ça ne va pas beaucoup mieux.

Connaissez-vous les dix articles scientifiques les plus populaires de l’année 2018 ? On a connu meilleur sujet pour détendre l’atmosphère entre le fromage et le dessert. Ils discutent entre autres : d’une méthode de dénombrement des victimes de catastrophes naturelles ; d’un risque de basculement imminent et irréversible du système climatique ; d’une révision à la hausse de la taille du continent de plastique ; de la destruction accélérée des récifs coraliens ; ou encore du fait rigolo que les humains et leurs animaux d’élevage représentent plus de vingt fois la masse de tous les mammifères sauvages réunis.

Après le douloureux silence du printemps, la sécheresse exceptionnelle de l’été 2018, quatrième année la plus chaude dans le Monde (et la plus chaude jamais enregistrée en France), n’a motivé aucune révision des engagements des États lors de la COP24. Les pays les plus riches et les plus émetteurs se contentent de trajectoires d’émissions nous menant à une hausse de la température globale d’environ +3°C, suffisante pour déclencher un chaos climatique avant la fin du siècle.

Peut-être avez-vous entendu parler de carburant ces derniers mois ? Ceux qui lisent dans le marc de bitume nous préviennent que ça ne va pas forcément aller en s’arrangeant. L’Agence Internationale de l’Énergie elle-même, qui voit toujours le baril à moitié plein, parle tranquillement d’un “risque de resserrement de l’offre particulièrement prégnant pour le pétrole”, même en supposant que les États-Unis doublent leur production de pétrole de schiste d’ici à 2025 !

L’asphalte se dérobe sous nos essieux, et la direction est bloquée : qu’est ce qui a changé au juste ?

La grande nouveauté, c’est que tout le monde (ou presque) en parle.

« Effondrement ». Depuis la décHulottée de la rentrée, on a l’impression que tout le monde n’a que ce mot à la bouche ! Bon, nous ne sommes sans doute pas très objectifs au sein de l’asso, mais quand même, tous les médias s’y mettent et les prises de position n’en finissent pas : livres, presse grand public, chaînes télévisées, sites d’information, émissions de radio, chaînes youtube, politiques, manifeste étudiant, appel de célébrités, procès contre l’État

Comme quoi, il suffit parfois d’un mot suffisament évocateur pour que l’on se mette enfin à croire à ce que l’on sait depuis longtemps. Mais nous ne sommes pas là pour retracer la genèse culturelle de la tumultueuse « collapsologie », ce qui intéresse Les Greniers d’Abondance est plus terre à terre !

Qu’est-ce qu’on mange ce soir ?

Notre association travaille sur quelque chose que les humains aiment bien faire, souvent à plusieurs : manger. La question se pose de savoir comment continuer à se nourrir correctement dans le contexte assez inédit et incertain évoqué plus haut. C’est le problème auquel nous avons décidé de nous attaquer. Plus précisément, nous essayons de voir comment rendre notre système alimentaire résilient, c’est-à-dire capable d’encaisser les chocs et de continuer à fonctionner à peu près normalement. Pas facile aujourd’hui vu sa complexité et sa dépendance extrême aux énergies fossiles !

Après une première conférence à Montpellier, où on s’est rendu compte que le sujet intéressait, on a avancé sur la communication. Grâce à l’aide inestimable de Cécilia, membre de LGA (Les Greniers d’Abondance) depuis peu, nous avons maintenant un endroit pour parler de tout ça :
www.resiliencealimentaire.com

Le contenu est encore modeste, mais vous trouverez des infos sur l’association, nos projets de recherche et quelques articles sur le fonctionnement du système alimentaire actuel.

L’idée est de faire de ce site un espace collaboratif où chaque membre pourra proposer des articles de vulgarisation, des retours d’expérience ou des opinions (en accord avec une charte à définir prochainement). N’hésitez pas à nous contacter dès maintenant si certains sujets vous démangent !

Organiser la Résilience des Systèmes Alimentaires Territoriaux

En parallèle, nous avons franchi une étape dans le montage de notre projet de recherche. Suite à une succession d’heureuses rencontres, et grâce au soutien providentiel de Sabine Bognon (maîtresse de conférence au Centre d’Écologie et des Sciences de la Conservation), nous avons répondu à un appel à projet de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) en collaboration avec plusieurs autres partenaires.

L’objectif du projet ORSAT (pas évident de trouver un acronyme accrocheur) est de proposer aux collectivités des moyens d’action efficaces pour renforcer la résilience de leur système alimentaire. La bonne nouvelle, c’est qu’un territoire s’est porté volontaire pour faire office d’espace-test : la communauté d’agglomération du Grand Angoulême ! Après une première journée d’échanges très riche, nous avons hâte de construire un programme d’actions concret avec les élus et les agents locaux.

 Pour participer, venez à notre AG !

La première assemblée générale de notre association aura lieu :

Le mardi 5 février 2018 à 19h30, à l’Imprévu Café, 9 Rue Quincampoix, 75004 Paris.

Nous ferons le point sur le fonctionnement de l’asso, les projets en cours et à venir, nous élirons les membres du Conseil d’Administration (CA), et échangerons sur les attentes et les envies de chacun-e.

Ordre du jour :

– 19h30 : présentation LGA et ORSAT ;
– 20h00 : bilan moral ;
– 20h30 : bilan financier ;
– 20h40 : fonctionnement de l’association et besoins ;
– 21h00 : fixation du tarif des adhésions ;
– 21h01 : élection du Conseil d’Administration ;
– 21h20 : élection du bureau par le Conseil d’Administration.

Pour qu’on ait une idée de notre nombre, merci de confirmer votre venue.

Nous vous informons que, conformément à nos statuts, seuls les membres de l’association ont droit de vote lors de l’AG et peuvent être candidats au CA. Pour être membre des Greniers d’Abondance, il suffit… de nous en faire la demande ! Possibilité bien sûr d’adhérer sur place le jour même.

Merci à toutes celles et ceux qui ont l’intention de venir à l’AG ou de donner une procuration de nous le faire savoir par retour de mail !

À bientôt !

Après cette longue lettre de lancement (n’hésitez pas à la partager pour que d’autres puissent s’inscrire), nous vous souhaitons une très bonne fin de semaine et on vous dit à bientôt pour de nouvelles expériences résilientes !

Arthur et Félix, fondateurs des Greniers d’Abondance