billet d'humeur

Test de l'été : quel résilient es-tu vraiment ?

humeur d'août 2020

Chères et chers lectrices et lecteurs de la résilience alimentaire,

C’est l’été ! On en profite pour oublier les gestes barrières et autres calamités planétaires, et on s’élance folâtre dans une bronzette matinale entre 6 et 8 heures, avant l’irradiation céleste. Cool Raoult. On va pas vous bassiner avec des histoires de sécheresse, de Covid chez les betteraves ou de moissons catastrophiques. Place à la positive-resilience.

Passe un été au frais avec les Greniers !

Petit jeu n°1 : Ce voyageur distrait a oublié quelque chose d’essentiel pour assurer sa sécurité alimentaire pour les deux mois à venir. Sauras-tu deviner de quoi il s’agit ?
(réponse à la fin de cette lettre)
Puisqu’il est encore permis de rôtir en s’amusant, notre équipe a rassemblé toutes ses compétences en neurosciences dans le but de vous proposer un psycho-test exclusif sur la résilience alimentaire.
 
Aujourd’hui, tout le monde se rêve résilient. Et pour cause : d’aucuns disent le concept assez généreux pour embrasser n’importe quelle activité sympathique sans lien direct avec le blanchissement des coraux. Quel meilleur mot-valise pour plier bagages et sauter dans le premier Paris-Mulhouse ?
Paris-Mulhouse en TGV : 2 heures et 43 minutes. Ouf, on peut encore sauter dans un
jet ! Cette publicité audacieuse de l’été 2019 n’aura pas pris une ride.

TEST – Quel résilient es-tu vraiment ?

LGA t’aide à faire table rase des idées préconcues pour démêler les mille et une nuances de ce trendy buzz word. Entre la résilience Ministérielle et celle du potager de ta grand-mère, on se doute que ce n’est pas la même limonade ! Fais vite ce test pour connaître ta propre résilience attitude.

La résilience capillaire est parfois méprisée par les puristes de la première heure.
Ne les écoute pas ! Ton style de résilience n’appartient qu’à toi.

Traitez-nous de menteurs, mais après nous être emplis les poches de laccaires améthyste sur une mousse émeraude, voilà que nous tombons nez à nez sur un récif de corail.

Question 1 : La population agricole fond comme neige au soleil ! Qui cultivera nos terres nourricières ?
 
+ Des cyberculteurs et leurs tracteurs autonomes 5G.
o Des permaculteurs et leurs aggrozouks à pédales.
x Des überculteurs de l’armée de l’ombre qui n’auront eu qu’à traverser la route.
= Avec l’artificialisation et l’aridification, il n’y aura plus grand chose à cultiver.
 
Question 2 : Les sécheresses se font de plus en plus sévères… Comment nous adapter ?

+ En introduisant des gènes de dromadaire dans le maïs par CRISPR-Cas9.
o En s’inspirant des pratiques agroécologiques du Sahel.
x En stockant l’eau de pluie comme tout bon père de famille qui se respecte.
= Rien à faire, il faut fuire en Islande !

Question 3 : La France n’a toujours pas de pétrole, il faut réagir !

+ Le big data et la blockchain permettront de faire des économies énergétiques incroyables et de généraliser les drive-fermiers intelligents.
o La sobriété est la clé : nous devons nous réapproprier le temps long des moissons collectives.
x Il faut sécuriser nos approvisionnements stratégiques en huile de palme et en soja pour la filière biocarburants.
= À quoi bon ? La descente énergétique sera bien trop brutale pour espérér un atterrissage en douceur.

Question 4 : Satané Covid ! Comment faire pour que tout le monde puisse manger correctement malgré la récession économique ?
 
+ Développons l’économie bleue et les solutions agiles.
o Construisons un système démocratique décentralisé de sécurité sociale alimentaire.
x Labourons à 2 mètres 40 de profondeur pour produire plus et faire baisser le coût du panier.
= Pas de quoi s’agiter, cette crise est une aimable plaisanterie au vu de ce qui nous attend.
 
Question 5 : Ton plat préféré c’est…

+ Bägel au soylent feed goût spiruline.
o Gruau d’épeautre et mesclun de plantes sauvages.
x Tournedos Rossini sauce barbecue.
= Le jeûn, il faut se préparer aux périodes sombres.
 
Tu as terminé ? Compte le nombre de symboles que tu as obtenus et file à la fin de cette lettre d’info pour connaître ta vraie résilience intérieure !
Petit jeu n°2 : Derrière son air nonchalant, cet agriculteur met le paquet pour renforcer notre résilience alimentaire collective en cette période troublée. As-tu trouvé pourquoi ?
(réponse à la fin de cette lettre)

Résultats du TEST !

Tu as une majorité de + : tu es un smart résilient !
Méga-incendies et guerres du pétrole, pour toi pas d’inquiétude ! Tu vois dans ces défis une formidable opportunité pour stimuler le génie humain et inventer les deep-green-techs de demain. Ta résilience est pleine d’innovations de rupture pour remplir les greniers tout en se fatiguant moins et en réparant la planète. Tenace, tu ne laisses pas les Cassandres t’écarter de tes rêves et tu vas toujours de l’avant. Avec toi dans la team, tout devient possible ! La résilience c’est un état d’esprit.

Tu as une majorité de o : tu es une résiliente de l’âge de pierre !
Pour toi, résilience rime avec décroissance. Tu penses que les limites physiques de notre planète ne peuvent être dépassées et que notre civilisation industrielle doit sortir de sa course vers l’infini de on ne sait trop quoi. En gardant quelques chouettes idées et techniques contemporaines, tu sais que nous pouvons créer une société durable, harmonieuse, et où il fera bon vivre. Les chinois et les américains ne pourront que suivre ce bel exemple ! Au quotidien, tu appliques les principes de la sobriété vertueuse sans te soucier des moqueries de tes camarades humains. La résilience c’est un style de vie.
 
Tu as une majorité de x : tu es un resilient-as-usual !
« C’est dans les vieux chaudrons qu’on fait les meilleurs soupes » pourrait être ta devise. Ta résilience est pragmatique et repose sur des solutions éprouvées : si ça a marché jusqu’à aujourd’hui, alors ça marchera demain. Tu es convaincu que notre système alimentaire est déjà très résilient et qu’il faut consolider nos points forts plutôt que de se lancer dans des projets farfelus. Tu fais confiance à celles et ceux qui nous ont conduit à la situation d’abondance actuelle pour la maintenir encore longtemps ! La résilience c’est une réalité.
 
Tu as une majorité de = : tu es une résilient-sceptique !
Tu réfléchis depuis des années au problème et ta conclusion est sans appel… trop de seuils franchis, trop d’inertie dans le système, trop tard pour changer de trajectoire : l’effondrement est proche, et il sera rude. Ce ne sont pas quelques jardins collectifs et tracteurs low-tech qui empêcheront les guerres et les famines. Tu vis déjà dans l’après et cultives ta résilience intérieure avec philosophie. Si tu es un peu loufoque aux yeux de tes amis, c’est parce que tu as su renouer avec le principe vital de ta nature paléo profonde. La résilience, c’est une illusion.
 
—————————————-
 
Réponses aux jeux
 
Premier jeu : c’est bientôt la saison des huîtres à Maupihaa ! Mais notre étourdi a oublié ses crocs pour aller crapahuter dans les rochers… Ce n’est pas très prévoyant.
 
Deuxième jeu : en plus de surveiller la bonne levée de son semis, notre ami respecte scrupuleusement les gestes barrière. Quel pro !